Les arènes

Les arènes
Erigées par le bénévolat local d’après des plans de l’architecte montois Franck BONNEFOUS, elles furent inaugurées le 15 août 1936.

Elles furent bâties sur l’emplacement d’un ancien bosquet et succédèrent à des arènes démontables qui, précédemment, étaient mises en place, circonstanciellement, sur l’emplacement de l’actuel fronton de pelote.

Leur capacité d’accueil est d’environ 1 200 places dont 380 couvertes. La piste mesure 37 m x 25 m.

Elles portent le nom de Jean de la Hourtique dont le portrait (œuvre de Cel Le Gaucher) surmonte la porte d’entrée.

Jean de la Hourtique  de son véritable nom  Jean DIRIS était juge de paix des cantons d’Amou et d’Hagetmau et chroniqueur et rédacteur en chef du journal « La course landaise » (qui était aussi appelé « la tuile » par rapport à sa couleur rouge orangée).

Jean de la Hourtique succomba brutalement d’une embolie au cours d’un discours qu’il prononçait, à l’issue d’un repas tauromachique, en septembre 1931, à Dax